lokki-logo

Lokki · Page d'accueil

Média ✨

Je suis loueur

Vélo
Bikepacking
Nourriture

Comment s'alimenter en bikepacking : nos conseils

22 déc. 2023

5 min

Par Sébastien Bourru

Comment <blue>s'alimenter en bikepacking</blue> : nos conseils-image
Comment <blue>s'alimenter en bikepacking</blue> : nos conseils-image

Le Petit Récap' - L'article en Bref 🟠

Découvrez comment transformer vos sacoches en une véritable cuisine mobile avec des choix judicieux comme des fruits secs, des barres énergétiques et des repas légers mais nourrissants 🧑‍🍳. Apprenez à gérer l'essentiel : l'eau, et à choisir le bon matériel pour cuisiner en pleine nature. 🚰

Vous êtes prêt à pédaler vers l'aventure mais redoutez la question de la nourriture en bikepacking ? Notre article regorge de conseils pour vous régaler en route. C'est parti ! 🥳🚴🥳

Au menu*
*un sommaire en gros

🧑‍🍳 Votre cuisine ambulante : choisir les bons aliments

Les aliments compacts et nutritifs : fruits, barres, noix


Première escale, fruits secs et noix. Ces petits trésors sont de véritables bombes énergétiques, parfaites pour un snack rapide ou pour booster votre énergie en cours de route (c’est l’étoile dans Mario Kart ⭐). Ils ne prennent pas de place dans vos sacoches et résistent bien aux chocs, aux secousses des chemins de gravel ou aux aléas d'une journée de VTT. En plus, ils apportent une bonne dose de kcal sans peser sur votre digestion. 🥜


img


Compactes, délicieuses et variées, les barres énergétiques sont elles aussi idéales pour manger sur le pouce sans s'arrêter. Que vous soyez en pleine ascension ou en train de savourer la vue sur un sommet, une barre énergétique vous redonne du pep’s en un clin d'œil. Et pour les gourmands, il y a même des options chocolatées 😋🍫 !


Les repas énergétiques sans peser lourd : pâtes, légumes secs, protéines


Les pâtes, ah, les pâtes ! Faciles à cuisiner, légères dans le sac (sauf si vous emmenez tout le placard de la maison 😅) et tellement réconfortantes après une longue journée de pédalage. Un vrai carburant pour cyclistes ! Et l'avantage, c'est qu'elles se marient avec presque tout. Un peu de sauce lyophilisée, quelques légumes secs, et voilà un repas complet qui redonne des forces pour les efforts du lendemain. 🍝


En parlant de légumes secs, ils sont les rois de la nutrition en bikepacking. Lentilles, pois chiches, haricots... Ils sont riches en protéines, ne coûtent pas un bras et se préparent en un clin d'œil. Et le plus beau ? Ils sont super pour la planète, un vrai atout pour le tourisme durable. 🌱


L'importance de l'eau : combien emporter et comment se ravitailler


En bikepacking, on ne peut pas trimbaler une rivière, mais on doit s'assurer d'avoir assez d'eau pour la journée. Envisagez au moins 2 litres pour une journée de pédalage, plus si le soleil tape fort ou si vous grimpez des montagnes. Et souvenez-vous, mieux vaut un peu plus que pas assez, surtout si votre prochain ravitaillement est lointain. 🚵‍♀️


Justement, le ravitaillement. En France, vous aurez souvent accès à des points d'eau potable dans les villages. Mais attention, mieux vaut être préparé : une petite pompe filtrante ou des pastilles de purification d'eau peuvent être des sauveurs si vous vous retrouvez dans un coin plus isolé. 🚰

🏞️ Cuisiner en pleine nature : réchauds et ustensiles indispensables

Le choix du réchaud : légèreté et efficacité


Première règle du club des réchauds : la légèreté. On ne va quand même pas trimballer un poêle de grand-mère sur notre selle, n'est-ce pas ? Les réchauds à gaz légers sont nos meilleurs amis. Ils se glissent dans n'importe quelle sacoche, même celle du guidon, sans alourdir le voyage. Et côté efficacité, ils chauffent plus vite qu'une Formule 1 au départ d'un Grand Prix ! 🏎️


Un réchaud efficace, ce n'est pas seulement une question de rapidité. Il faut aussi penser à la consommation de gaz. On n'est pas là pour gaspiller ni le gaz ni notre budget. Les modèles avec régulateur de flamme sont top : ils vous permettent de mijoter vos petits plats sans brûler toutes vos calories... ni votre nourriture ! 🔥


img


Ustensiles de cuisine à emporter : le minimum pour le maximum de plaisir


Pour commencer, une petite casserole ou une popote, c'est l'indispensable. On choisit un modèle léger et compact, qui peut facilement se nicher dans une sacoche de cadre ou se balancer avec panache à l'arrière du vélo (si vous n’avez pas les oreilles fragiles 😅 !). Le must ? Un modèle avec une poignée repliable pour économiser de l'espace. Espace limité, plaisir illimité ! 🍲


Ensuite, parlons couverts. Oubliez la ménagère complète de grand-mère (décidément mamie… 🤶), un bon multi-ustensile fera l'affaire. Un combo fourchette-couteau-cuillère, c'est comme un couteau suisse pour bikepacker : efficace, compact et incroyablement pratique. Bonus : vous n'aurez pas à jouer à Tetris pour faire rentrer tout votre matériel dans les sacoches. 🥄


N'oublions pas un petit bol ou une tasse rétractable. Parfait pour le café du matin ou une soupe réconfortante le soir. Légers, ils se glissent dans n'importe quel recoin de vos bagages. Et siroter un café face au lever du soleil, c'est quand même le summum de la classe en pleine nature ! ☕

🎒 Sacoches de bikepacking : organiser son équipement alimentaire

Commençons par la répartition du poids. L'idée, c'est de garder votre vélo aussi agile qu'un chat sur les toits. Les aliments lourds et compacts, comme les boîtes de conserve ou les bouteilles d'eau, devraient être placés au plus près du centre de gravité. Vous savez, juste là, près du cadre, où ils ne feront pas danser votre vélo à chaque tournant. 🚲


Les sacoches de selle sont parfaites pour les articles moins lourds mais volumineux, comme le pain ou les vêtements de rechange. Et oui, on a dit vêtements de rechange, pas toute votre garde-robe 😊 ! L'astuce est de rouler vos t-shirts et pantalons pour gagner de la place, façon burrito. Vous voilà prêt pour une sortie où chaque centimètre cube est optimisé ! 🌯


N'oubliez pas les outils et le kit de premiers secours. Ils se glissent aisément dans une petite poche ou une sacoche de guidon, accessibles mais pas encombrants. Après tout, être prêt pour les petits bobos, c'est aussi ça, l'aventure ! 🛠️


Pour le matériel de bivouac, comme votre tente ou votre sac de couchage, l'idéal est de les fixer sur le dessus du porte-bagages, si vous en avez un. Cela équilibre le poids et rend l'accès facile lorsque le soleil commence à se coucher et que l'appel de la nature se fait sentir. 🌄


Enfin, prenez un moment pour réfléchir à la préparation de vos sacoches. Un bon agencement peut faire toute la différence entre une sortie agréable et un parcours du combattant. Avec une organisation astucieuse, chaque coup de pédale vous rapprochera du plaisir, non seulement de la balade, mais aussi de la pause gourmande bien méritée ! 🚵‍♀️🍽️

Rando Repas Rires
Sébastien Bourru-image

Meet Sébastien Bourru - À propos de l'auteur

Amoureux fou de la randonnée, j'analyse les tendances outdoor et explore internet à la conquête des meilleurs conseils et astuces pour se lancer à l'assaut du tourisme sportif.


En savoir plus

Suivez-moi sur ces réseaux

D'autres articles (presque) aussi sympas pour te faire Kiffer 🤓

<blue>Planche de surf pour débuter</blue> : Comment bien la choisir ?
Conseils 💡

Planche de surf pour débuter : Comment bien la choisir ?

24 févr. 2024

5 min

Sébastien Bourru

<green> Toute première fois </green> : L’escalade à Fontainebleau
💭 CA FAIT REVER

Toute première fois : L’escalade à Fontainebleau

22 févr. 2024

4 min

Sandra Jacques

<red>Origine du surf</red> : Comment, quand et où est-il né ?
Conseils 💡

Origine du surf : Comment, quand et où est-il né ?

19 févr. 2024

5 min

Sébastien Bourru

Communauté