lokki-logo

Lokki · Page d'accueil

Média ✨

Je suis loueur

Vélo
Bikepacking
Matériel

Bikepacking en mode ultra-léger : mode d'emploi

22 janv. 2024

5 min

Par Sébastien Bourru

Bikepacking <green>en mode ultra-léger</green> : mode d'emploi-image
Bikepacking <green>en mode ultra-léger</green> : mode d'emploi-image

Le Petit Récap' - L'article en Bref 🟠

Le bikepacking ultra léger attire de plus en plus d'aventuriers en quête de liberté et d'efficacité. Cet article est un guide pour préparer votre vélo et votre équipement, avec un objectif clair : réduire le poids sans sacrifier le confort ni la sécurité.

Des choix astucieux de matériel, des astuces pour le rangement et des suggestions pour une cuisine nomade efficace, chaque section apporte des conseils pratiques pour transformer votre prochaine randonnée en une expérience fluide et agréable.

Au menu*
*un sommaire en gros

🚴‍♂️ Préparer son vélo pour le bikepacking ultra léger

La première étape réside dans le choix du vélo : gravel, route ou même VTT, l'essentiel est de trouver un compagnon de route fiable et adapté à l'aventure envisagée. Pour le bikepacking ultra léger, privilégier un vélo avec un cadre en matériaux innovants tels que le carbone ou l'aluminium s'avère judicieux.


Ensuite, il faut penser au rangement. Les sacoches de bikepacking se déclinent en plusieurs types : sacoches de cadre, de selle, ou même de guidon. Leur choix dépend de la quantité d'équipement à emporter et de la distribution du poids sur le vélo. Pour une aventure ultra légère, opter pour des sacoches fabriquées dans des matériaux légers est plus que recommandé (on oublie le sac en cuir porté par mamie dans sa jeunesse 🤶😅).


L'équipement de sécurité, comme un casque robuste, est non négociable. Par contre, choisir un casque léger mais conforme aux normes de sécurité est tout à fait envisageable. Les éclairages LED et les bandes réfléchissantes aident à maintenir une visibilité optimale, sans alourdir le vélo (enfin, là aussi ces quelques grammes sont tout simplement indispensables).


img


Outre ces éléments déterminants dans l’allégement d’un vélo destiné au bikepacking, voici une liste additionnelle où le choix des matériaux et du design peut réduire significativement le poids du vélo :


  • Roues : Opter pour des roues en alliage léger ou en carbone réduit le poids total du vélo.
  • Pneus : Choisir des pneus légers et résistants à la perforation.
  • Selle : Une selle en matériaux légers offre confort et légèreté, sans compromettre la durabilité.
  • Pédales : Des pédales en matériaux composites ou en alliage léger réduisent le poids tout en restant fonctionnelles.
  • Guidon : Un guidon en carbone ou en alliage léger allège le poids à l'avant et améliore la maniabilité.
  • Tige de selle : Choisir une tige de selle en carbone ou en aluminium diminue le poids sans sacrifier la solidité et la flexibilité.
  • Chaîne : Une chaîne légère mais résistante améliore l'efficacité du pédalage et réduit le poids total.
  • Pignons et plateaux : Opter pour des pignons et des plateaux en matériaux légers comme l'aluminium ou le titane réduit significativement le poids du groupe.
  • Freins : Des freins à disque légers contribuent à l'allègement du vélo.

En optimisant chacun de ces composants, le vélo devient non seulement plus léger, mais aussi plus agréable à piloter. Le revers de la médaille est que la qualité et l'innovation dans le matériel de bikepacking ont un prix, mais elles représentent un investissement durable pour des aventures plus confortables et efficaces.

🏕️ Choisir l'équipement de camping essentiel

Pour un bikepacking en mode ultra léger, une tente bivy (une tente d’une place en forme de tunnel) a l'avantage d'un faible poids et d'un encombrement minimal. Des tentes autoportantes avec un dôme ou un toit simple sont également populaires pour leur facilité de montage et leur stabilité.


Le choix du matelas ne doit pas être sous-estimé, même en bivouac. Un bon matelas assure confort et isolation, surtout lorsqu'on affronte différentes saisons. Des modèles gonflables ultra légers existent. Ils offrent un parfait équilibre entre confort et gain de place.


Le sac de couchage, quant à lui, doit être adapté aux températures rencontrées. Les options varient du sac de couchage ultra-léger pour l'été au modèle plus épais pour les treks en saisons froides. Il est malin de consulter les listes de commentaires pour trouver le modèle qui répond le mieux aux besoins spécifiques de chaque randonnée (et pour savoir si les utilisateurs sont morts de froid ou non durant leur voyage 🥶) .


Voici une liste d'équipements supplémentaires qui peuvent alléger le vélo tout en assurant confort et sécurité pendant les heures de repos :


  • Couverture de survie ultra-légère : Compacte et polyvalente, elle sert de couche supplémentaire par temps froid ou de protection d'urgence en cas de besoin.
  • Oreiller gonflable minimaliste : Un petit luxe qui n'ajoute que quelques grammes au sac, offrant un confort supplémentaire pour la tête et le cou.
  • Hamac de randonnée léger : Une alternative intéressante aux tentes, idéale pour les régions où les arbres sont abondants et le sol est moins propice au camping.

En sélectionnant ces équipements, le bikepacker trouve un équilibre entre le minimalisme et le confort, assurant des nuits réparatrices sans surcharger son vélo.


img

🍳 La cuisine nomade : réchaud et accessoires

Le choix du réchaud et des accessoires de cuisine nécessite une attention particulière à l'espace et au poids. Un réchaud léger et compact est idéal et prendre une bouteille de gaz supplémentaire peut être superflu selon la distance à parcourir (sauf si l’omelette géante en cours de route est envisagée ! 😅).


Pour les accessoires de cuisine, l'efficacité est de mise en bikepacking. Un kit de cuisine doit contenir l'essentiel : une petite casserole, une tasse, des allumettes (ou un petit briquet) et des ustensiles multifonctions. L'acier inoxydable est un bon choix pour sa résistance et sa légèreté.


La gestion de l'eau constitue un autre aspect crucial. Les solutions varient, allant des gourdes légères aux systèmes de purification d'eau portables. Bien gérer l'eau, c'est s'assurer une hydratation adéquate et des repas délicieux, même en pleine nature.


Voici une liste d'équipements pour la cuisine qui, en fonction des choix personnels, peuvent contribuer à une expérience de bikepacking légère et efficace :


  • Bols pliables en silicone : Ces bols s'aplatissent complètement, rendant leur transport aisé et peu encombrant.
  • Gobelet télescopique : Un gobelet qui se rétracte peut économiser un espace précieux tout en restant pratique pour boire.
  • Sachets de nourriture déshydratée : Légers et faciles à préparer, ils nécessitent simplement de l'eau chaude et offrent un repas nutritif.
  • Sacs de stockage réutilisables : Pour conserver les aliments, ces sacs sont plus légers que des conteneurs rigides et peuvent être aplatis lorsqu'ils ne sont pas utilisés.

Chaque élément de cette liste a été pensé pour minimiser le poids et maximiser l'efficacité, permettant de savourer chaque repas en pleine nature sans surcharger le vélo.

Vélo LÉGER CŒUR LÉGER
Sébastien Bourru-image

Meet Sébastien Bourru - À propos de l'auteur

Amoureux fou de la randonnée, j'analyse les tendances outdoor et explore internet à la conquête des meilleurs conseils et astuces pour se lancer à l'assaut du tourisme sportif.


En savoir plus

Suivez-moi sur ces réseaux

D'autres articles (presque) aussi sympas pour te faire Kiffer 🤓

<blue>Planche de surf pour débuter</blue> : Comment bien la choisir ?
Conseils 💡

Planche de surf pour débuter : Comment bien la choisir ?

24 févr. 2024

5 min

Sébastien Bourru

<green> Toute première fois </green> : L’escalade à Fontainebleau
💭 CA FAIT REVER

Toute première fois : L’escalade à Fontainebleau

22 févr. 2024

4 min

Sandra Jacques

<red>Origine du surf</red> : Comment, quand et où est-il né ?
Conseils 💡

Origine du surf : Comment, quand et où est-il né ?

19 févr. 2024

5 min

Sébastien Bourru

Communauté