lokki-logo

Lokki · Page d'accueil

Média ✨

Je suis loueur

loisir
sport
inclusion

5 idées reçues sur les raquettes de neige

11 janv. 2024

5 min

Par Frédérique Josse

<red> 5 idées reçues </red> sur les <red> raquettes </red> de neige -image
<red> 5 idées reçues </red> sur les <red> raquettes </red> de neige -image

Le Petit Récap' - L'article en Bref 🟠

Trop souvent encore, l'outdoor semble inaccessible, réservée à une élite ultra-sportive, aguerrie au contact parfois intimidant avec la nature.

Pourtant, l'outdoor, parce qu'elle combine sport et nature, est considérée comme l'une des pratiques les plus bénéfiques sur la santé mentale et physique.

Il est temps de déconstruire les préjugés entourant ces loisirs/disciplines, pour montrer qu'ils sont à la **portée de tous. **

Notre nouvelle rubrique « 5 idées reçues sur... » veut démystifier ces préjugés.

L'occasion de donner des informations concrètes et plein d'infos croustillantes en prime, pour donner l'envie d'explorer la France comme jamais.

Louez, bougez, kiffez !

Au menu*
*un sommaire en gros

5 Idées reçues sur les raquettes de neige !

Souvent méconnue, parfois sous-estimée, la pratique des raquettes de neige n'est pourtant pas réservée aux trappeurs barbus des forêts lointaines ! Cette pratique, qui consiste à marcher sur la neige avec des raquettes attachées aux pieds, a des origines plus profondes que les empreintes qu'elle laisse dans la poudreuse. À la préhistoire déjà, les chasseurs-cueilleurs nomades utilisaient des planches plates qu’ils fixaient sous leurs souliers pour se déplacer et transporter du gibier. Ce sont ensuite les Indiens d’Amérique du Nord et les Samis (peuple autochtone du nord de l'Europe) qui l'ont exporté. Aujourd'hui, cette pratique accessible à tous compte de nombreux adeptes, car on peut la pratiquer dans toutes les plus belles stations de ski françaises. Le point sur cet objet empli de poésie.


img

Idée Reçue 1 : « Les raquettes, c'est mieux sans bâton »

Oui, il est envisageable de déambuler avec des [raquettes](Comment choisir ses raquettes à neige ?) sans bâtons, c'est évident ! Mais ils sont très utiles ces petits objets, surtout lorsque la neige est abondante. Marcher sur la neige, même avec des raquettes, requiert un bon équilibre, et c'est à ce moment précis que les deux prolongements de bras que constituent les bâtons permettent de faciliter les déplacements. Ils sont d'autant plus indispensables si le parcours est très vallonné ⛰.

Idée Reçue 2 : « Impossible de faire du hors-piste en raquette »

Bien entendu que non ! Les raquettes à neige, du fait de leur fonctionnement, excellent en hors-piste (sous réserve de certaines limites de pente ou de conditions). C'est justement cette polyvalence qui rend les raquettes particulièrement pratiques en hiver, surtout lorsque vous désirez explorer des territoires moins fréquentés.

Mais attention, deux considérations importantes s'imposent, notamment concernant la sécurité. Il ne faut pas s'aventurer sans connaissance approfondie du terrain ou optez pour les services d'un guide en hors-piste, et soyez vigilants à l'environnement. De nombreuses zones sont réglementées pour préserver la faune et la flore enfouies sous la neige que vous foulez ! Pensez à vous munir d'un système de détection de victime d'avalanche (ARVA) si vous explorez des secteurs à risque !

Idée Reçue 3 : « Il faut forcément un guide pour faire des raquettes »

L'aventure en raquettes ne nécessite pas impérativement d'être accompagné d'un guide chevronné. Il existe des applications pour se guider : Visorando, Camp to Camp, AltitudeRando, TraceGPS, Randogps, Rando-marche, Eskapad Rando, Openrunner et Skitour offrent des fonctionnalités variées : validation des itinéraires, disponibilité de traces GPS, commentaires d'utilisateurs, fiches détaillées, outils de recherche par région ou activité...

Chacun de ces sites présente ses propres avantages, que ce soit pour la variété des circuits, la spécificité géographique, ou la richesse des informations fournies.

L'autre solution est tout simplement de demander des plans des pistes dédiées aux raquettes en station. En général, il existe des parcours pour débutants, intermédiaires ou confirmés.

Idée Reçue 4 : « En raquettes, on s'amuse moins qu'en ski »

La croyance selon laquelle les raquettes de neige sont synonymes d'une expérience moins divertissante que le ski est aussi solide que la neige fondante en avril... 🏔.

En réalité, c'est une approche différente de l'hiver, permettant une immersion plus lente et plus détaillée dans la nature. Le plaisir réside davantage dans la contemplation et l'exploration de paysages sublimes, plutôt que dans la vitesse pure.

D'ailleurs, on peut aussi augmenter la vitesse si on le souhaite, tout comme dans le running. L'exercice est d'autant plus sportif si la neige est poudreuse, car il faut bien lever les jambes pour que la raquette suive bien le mouvement. D'ailleurs, sachez qu'il existe différents types de raquettes, pour s'assurer d'une portance parfaite, même dans la neige la plus profonde.


Idée Reçue 5 : « Les raquettes, c'est une activité solitaire »

Bien sûr, si vous avez envie de vous la jouer "The Revenant", si vous êtes aussi fou que Léo. Mais les sorties en groupe sont aussi monnaie courante dans le monde des raquettes.

On peut alors partir avec ses amis ou avec des inconnus. Les discussions, les rires et les chutes créent une espèce de parenthèse hors du temps, où l'on se reconnecte à soi, aux autres, à la nature. De quoi ouvrir l'esprit et le regard sur le monde 🌎.

Enfin, les raquettes concernent tout le monde, y compris les personnes âgées et les enfants, car elles ne nécessitent aucun niveau de sport particulier et sont très ergonomiques à utiliser.

Une étude du Pôle ressources national sur les sports de nature réalisé en 2016 affirmait déjà que "la raquette à neige est une activité mixte", composé à 51 % de femmes et plébiscitée par toutes les catégories d’âge "30 % de 15-29 ans, 40 % de 30-49 ans et 30 % de 50-70 ans".

Le king des raquettes

img


Stéphane Ricard, 37 ans, est enseignant en primaire à Gap. Il est originaire des Hautes-Alpes et pratique les raquettes depuis 15 ans. Il a participé à neuf championnats du monde et n'est jamais sorti du top 5 depuis 2012 ! Il s'est classé 4ᵉ aux championnats de 2022, la compétition ayant été remportée par l'Argentin Javier Carriqueo.

Le chiffre dingo

img
10 000 !


C'est le nombre de kilomètres parcourus collectivement par les raquetteurs français en une saison. Assez de distance pour aller de Paris à l'Himalaya et revenir. Qui aurait pensé que la France était un terrain de jeu si vaste pour ces explorateurs des neiges ?

L'ordonnance raquette de neige

img


Santé physique :

💪 Renforcement musculaire jambes fesses et mollets
❤️ Cardio-Training
🕺 Équilibre et de coordination

Santé mentale :

🧘 Réduction du stress
❄️ Entraînement hivernal pour rester actif toute l'année

Bref, les raquettes de neige sont une bouffée d'air frais pour l'esprit. Les vastes paysages enneigés, le silence apaisant et l'odeur pure de l'hiver font de chaque sortie une thérapie naturelle. L'équilibre parfait entre challenge physique et pause mentale.

Un peu de luge ?

Allez, on glisse sur la poudreuse !

Un peu de luge ?
Frédérique Josse-image

Meet Frédérique Josse - À propos de l'auteur

Chaque jour, j'essaie de comprendre comment évolue le tourisme. J'écris sur le tourisme durable, l'outdoor et l'économie circulaire.

En savoir plus

Suivez-moi sur ces réseaux

D'autres articles (presque) aussi sympas pour te faire Kiffer 🤓

<blue>Planche de surf pour débuter</blue> : Comment bien la choisir ?
Conseils 💡

Planche de surf pour débuter : Comment bien la choisir ?

24 févr. 2024

5 min

Sébastien Bourru

<green> Toute première fois </green> : L’escalade à Fontainebleau
💭 CA FAIT REVER

Toute première fois : L’escalade à Fontainebleau

22 févr. 2024

4 min

Sandra Jacques

<red>Origine du surf</red> : Comment, quand et où est-il né ?
Conseils 💡

Origine du surf : Comment, quand et où est-il né ?

19 févr. 2024

5 min

Sébastien Bourru

Communauté